Conseils pour bien cuisiner avec du wasabi

Le wasabi, également connu sous le nom de raifort japonais, est l’un des condiments les plus populaires et parfois l’un des ingrédients utilisés dans les plats traditionnels japonais, le sushi étant le plus populaire. Le gingembre mariné et le wasabi, ainsi que la sauce soja, sont devenus des ingrédients de base dans la préparation des sushis.

Le wasabi a une saveur forte et épicée qui est suffisamment unique pour être différenciée des autres types de raifort, et lorsqu’il est utilisé en petites quantités avec les sushis, il peut complètement transformer le profil de saveur. Le wasabi n’étant généralement pas très consommé dans les pays occidentaux, beaucoup ne savent pas comment le cuisiner, le conserver et le consommer. Nous allons examiner ici les différentes façons d’utiliser le wasabi.

Types de wasabi

La première chose à comprendre est qu’il existe plusieurs types de wasabi. Le wasabi peut être acheté frais. Il faut alors le râper et le mixer pour obtenir la pâte que la plupart des gens utilisent avec leurs sushis. Il est également possible de se procurer de la pâte de wasabi fraîche, bien qu’elle soit parfois plus difficile à trouver. Le type de wasabi le plus courant est sans doute la poudre, qui peut ensuite être mélangée à de l’eau pour créer une pâte épaisse, idéale pour un certain nombre de plats.

Il existe également deux types de wasabi, l’un connu sous le nom de wasabi occidental et l’autre sous le nom de vrai wasabi. L’une des seules façons de les différencier est que le vrai wasabi présente souvent une coloration jaune, tandis que le wasabi occidental est uniformément vert.

A LIRE AUSSI :   6 étapes pour préparer son voyage au japon sereinement

utiliser wasabi pour cuisiner

Conservation du wasabi

La plupart des gens ont de la pâte chez eux, et celle-ci devrait durer longtemps si elle est conservée correctement. Pour cela, il faut mettre la pâte dans un récipient hermétique et le conserver au réfrigérateur. Il est généralement recommandé de consommer la pâte dans un délai d’au moins un mois après son ouverture et son exposition à l’air. La poudre, quant à elle, peut généralement être conservée longtemps sans se détériorer, à condition d’être stockée dans un endroit frais et sec, comme le fond d’une armoire. En cas de besoin, la poudre peut être récupérée et transformée en pâte, ce qui constitue une excellente alternative à la recherche constante du produit frais, surtout lorsque l’on est préoccupé par les derniers et meilleurs paris sur les courses de chevaux.

Le véritable wasabi a également tendance à être beaucoup plus volatile lorsqu’il est exposé à l’oxygène, ce qui le fait se détériorer beaucoup plus rapidement, il est donc conseillé de ne pas l’exposer à l’air trop longtemps.

Wasabi et sauce soja

Bien que les deux soient couramment placés ensemble lors d’un repas, et bien qu’ils soient ensemble, traditionnellement ils ne sont jamais mélangés sur un seul morceau de sushi. La raison en est que les chefs préfèrent que leurs visiteurs apprécient les saveurs individuelles des deux, et que le mélange des deux condiments ruine la saveur globale. Cela vaut peut-être la peine de s’en souvenir la prochaine fois que le wasabi et la sauce soja seront proposés avec des sushis.

A LIRE AUSSI :   Les types de sushis les plus courants à essayer
-20% AVEC LE CODEFUN20

COMMANDE MINIMUM DE 30€

Retour haut de page
Call Now Button